En 2020, La France comptait 611 000 résidents en EHPAD, et ce chiffre passera à 719 000 à l'horizon 2030. Bien qu'éprouvé par la crise sanitaire, le modèle des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ne semble pas devoir être remis en cause. Face aux besoins d'une population française vieillissante et de plus en plus sujette aux affections chroniques, son développement paraît inéluctable. Et soulève une question sensible pour les résidents comme leurs proches : quelles sont les solutions de financement pour un hébergement de longue durée en EHPAD ? Quelle prise en charge de l'EHPAD par la mutuelle ?

Combien coûte un séjour en EHPAD ?

En 2018, la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a déterminé après enquête le tarif médian d'un EHPAD en France. Il s'élevait à 1977 € par mois, soit une hausse de 24 € par rapport à l'année 2017. Un tarif qui reste supérieur au revenu moyen des retraités, qui s'établit, en 2020, à 1537 € nets.
Les frais liés au séjour en EHPAD se composent de 3 volets :

  • les frais d'hébergement ;
  • les soins médicaux, paramédicaux, d'hygiène, de confort et de continuité de la vie ;
  • les prestations liées à la dépendance.

Frais d'hébergement en EHPAD

Ces derniers sont souvent facturés au forfait et sont à la charge du résident. Cependant, différentes aides peuvent être attribuées en fonction du niveau de revenu du retraité. Il s'agit de l'aide fiscale, de l'aide au logement, et de l'aide sociale départementale.

Soins au résident

Tous les soins médicaux, paramédicaux, de confort et d'hygiène sont pris en charge par la sécurité sociale, à l'exception des 5 restes à charge publics que sont :

  • le ticket modérateur ;
  • la franchise médicale ;
  • la participation forfaitaire d'1 € ;
  • le forfait à 18 €, qui remplace le ticket modérateur pour tous les actes dépassant 120 € ;
  • le forfait hospitalier.
La mutuelle santé du résident peut rembourser ces restes à charge.

Prestations de dépendance